Menu

Recherche translationnelle et clinique

RECHERCHE TRANSLATIONNELLE ET CLINIQUE

Interaction avec le GIRCI

Le CNO, en tant que membre associé, a une collaboration étroite avec le GIRCI.

L’Appel à Projets conjoint GIRCI/CNO.

Un Appel à Projets conjoint annuel favorise l’émergence dans les domaines de la recherche clinique et / ou translationnelle en cancérologie.

Le Projet StARCC « Structuration de l’Activité de Recherche Clinique en Cancérologie »

Depuis début 2015 le Groupement Interrégional pour la Recherche Clinique et l’Innovation (GIRCI) du Nord-Ouest en lien avec le Cancéropôle Nord-Ouest a organisé plusieurs réunions de concertation sur la structuration de la recherche clinique en cancérologie entre les différents acteurs et notamment les CHU, les CLCC et les Réseaux Régionaux de Cancérologie.

Suite à ces réunions et dans le but d’améliorer la répartition de l’ensemble des moyens sur l’interrégion et assurer une meilleure efficience de l’activité de recherche clinique en cancérologie, le GIRCI Nord-Ouest a initié en mai 2016 un Appel à Projets de « Structuration de le Recherche Clinique en cancérologie ». Chacun des 4 territoires du Nord-Ouest a donc soumis un dossier contenant ses propositions d’organisations territoriales en justifiant les financements nécessaires à leurs mises en œuvre.

Un Comité d’évaluation et d’accompagnement a été constitué comprenant notamment des représentants du GIRCI, du Cancéropôle Nord-Ouest mais également des experts extérieurs à l’interrégion, qui a statué sur l’attribution des financements en décembre 2016.

Les projets de chacun des 4 territoires du Nord-Ouest ont démarré progressivement en 2017 et parallèlement la Cellule de Coordination Interrégionale de la Recherche clinique en Cancérologie (CeCIRC) a démarré son action.

  • Augmenter le recrutement des patients dans tous les types d’établissements de santé pouvant/ souhaitant participer à la recherche clinique.
  • Couvrir et mailler l’ensemble du territoire avec les établissements public ou privé souhaitant s’investir dans le domaine de la recherche clinique en cancérologie.
  • Favoriser l’accès à l’innovation thérapeutique dans les centres de référence : essais complexes, essais de phase 1 et 2.
  • Organiser, améliorer l’accès des patients du territoire aux essais thérapeutiques innovants: de phase précoce ou de recours/impasse thérapeutique.
  • Promouvoir l’inclusion de certaines populations de patients: pédiatrie, gériatrie et autres.
  • Mettre en place une organisation partagée impliquant tous les acteurs : publics, privés et réseaux régionaux de cancérologie.
  • Disposer d’une définition claire et d’une lisibilité et visibilité du rôle et missions de chacun.
  • Inciter les acteurs à innover : créer un environnement favorable à l’amélioration de la prise en charge des patients, à la recherche et à l’innovation.

La Cellule de Coordination Interrégionale de la Recherche en Cancérologie (CeCIRC) constitue le pivot de l'organisation de la recherche clinique en cancérologie de l’Inter-région Nord-Ouest. Elle a notamment pour objectif d’optimiser la visibilité de la recherche clinique à l’échelle de l’Inter-région. Ces missions sont centrées sur la communication, le partage et les échanges d’information en matière de recherche clinique en cancérologie ainsi que l’encadrement et le suivi de la mise en place des actions au sein de chacun des territoires que sont :

  • ex-Basse-Normandie
  • ex-Haute-Normandie
  • ex-Nord-Pas-de-Calais
  • ex-Picardie

Missions de la CeCIRC

  • Recenser l’ensemble des essais cliniques ouverts en cancérologie dans l’interrégion et s’assurer de la diffusion à l’ensemble des établissements de l’interrégion autorisés pour la cancérologie
  • Faciliter l’ouverture d’essais cliniques dits « faciles » dans les hôpitaux non universitaires
  • Faciliter l’accès aux patients d’un établissement à un autre en fonction des essais et des compétences: « adressage »
  • Recueillir et analyser les indicateurs d’activités
  • Identifier les difficultés éventuelles rencontrées par les établissements de l’inter-région pour participer et développer l’activité de recherche clinique en cancérologie
  • Proposer et mettre en place des outils ou actions correctives pour améliorer l’activité de recherche en clinique en cancérologie
  • Suivre ces actions à l’échelle inter-régionale

Composition de la CeCIRC ?

- Coordonnatrice Administrative du GIRCI NO: Mme Amélie LECOCQ
- Coordonnateur Scientifique du GIRCI NO : M le Professeur Dominique DEPLANQUE
- Représentant du Cancéropôle Nord-Ouest : M le Docteur Jean-Claude BARBARE
- Représentant des Réseaux régionaux de cancérologie : M le Docteur Xavier BLAIZOT

- Représentant territoire ex-Basse-Normandie : M le Docteur Xavier BLAIZOT
- Représentant territoire ex-Haute-Normandie : M le Docteur Louis-Ferdinand PEPIN
- Représentant territoire ex-Nord-Pas-de-Calais: Mme le Docteur Marie-Paule LEBITASY
- Représentant territoire ex-Picardie : Mme Elodie DERUCHE

- Médecin Responsable de la CeCIRC : Mme le Professeur Florence JOLY
- Animateur de la CeCIRC : Mme le Docteur Marie CASTERA-TELLIER

  • Chacun des quatre territoires travaille à la mise en place d’un répertoire des essais cliniques au sein des établissements impliqués qui le composent. Ce travail est en cours d’élaboration et les répertoires seront mis à jour de façon régulière.
  • Vous pouvez accéder à l’ensemble des répertoires de l’inter-region Nord-Ouest en vous connectant au site internet suivant : https://rc.onconormandie.fr
  • Vous aurez la possibilité de sélectionner vos critères de recherche des essais cliniques ouverts par zones géographiques (par territoire, par établissement renseigné), spécialités et localisations tumorales, situation (adjuvante, néoadjuvante,..)
  • Des critères de recherches contextuelles sont proposés pour certaines pathologies, en sélectionnant des critères disponibles en recherches avancées (ex. cancer du sein : restriction possible sur les profils BRCA1/2, HER2, HR, PI3K..)
  • Dans le cadre de l’enquête PIRAMIG menée par la DGOS et également au travers de l’enquête menée par l’INCa annuellement, les correspondants opérationnels du projet recensent et centralisent l’ensemble des indicateurs d’activité relatifs aux inclusions dans les essais cliniques en cancérologie sur les quelques 50 établissements de l’inter région.
  • L’année 2017 servira de point de départ à l’évaluation de l’impact du projet en termes d’inclusion dans les différentes catégories de recherches en cancérologie dans les établissements selon qu’ils soient établissements de recours ou de proximité (cadre règlementaire ; phase, thématiques, type de promoteurs...).
  • Les données relatives aux effectifs des équipes dédiées à la recherche clinique sont également recensées, ainsi que pour les établissements de proximité des données qualitatives sur des difficultés ou freins rencontrés pour la mise en œuvre de projet de recherche clinique.
  • Les indicateurs de suivi des adressages réalisés entre les différents établissements seront mis en œuvre sur l’ensemble de l’inter région à partir de 2019.

Interaction avec les CLIP 2 de Lille et Caen

L’interrégion Nord-Ouest compte deux centres de phase précose (CLIP2), le premier à Caen (Centre François Baclesse) et le second à Lille (GCS C2RC CHU-Centre Oscar Lambret), labellisés INCa.

Les discussions engagées entre les porteurs de projet CLIP2 et le CNO se sont traduites par un premier évènement scientifique commun organisé le 3 avril 2019 à Abbeville, afin de favoriser les interactions entre les cliniciens et les chercheurs de l’interrégion Nord-Ouest, le réseautage et le montage de projets collaboratifs.

Essai ERNU

L’essai ERNU (Essai Randomisé évaluant l’intervention du Cancéropôle Nord-Ouest pour le développement de la recherche clinique dans les établissements de soins Non-Universitaires) conduit par le CNO depuis 2015 et qui s’est terminé fin 2018 avait  pour objectif une amélioration de l’accès des malades aux essais cliniques et par conséquent une augmentation du nombre des inclusions dans ces essais, contribuant ainsi à réduire les inégalités sociales et territoriales face au traitement des cancers.

Projet de cohorte nationale sur le carcinome hépatocellulaire CHIEF

Le CNO soutient un projet de cohorte nationale sur le carcinome hépatocellulaire (CHC) qui est porté par le CHU Amiens Picardie pour le compte des 11 groupes coopérateurs et sociétés savantes nationaux concernés en France par ce cancer. Cette cohorte, dénommée CHIEF, inclura dans une centaine de centres en France 5000 patients atteints de CHC quel qu’en soit le stade, la cause et le type d’établissement de prise en charge. Ce projet vise la constitution d’une structure de type base de données prospective longitudinale associée à des ressources biologiques dans le but de fédérer et de faciliter les efforts de recherche sur ce cancer.

Une réunion nationale de lancement de l’étude a eu lieu à Amiens le 13 décembre 2018, et les inclusions débuteront en 2019, lors d’une première vague d’ouverture des centres.

X